Un peu d’histoire ...


Le champignon est l’un des plus anciens héritages de notre alimentation. L’Homme, stimulé par l’intérêt gastronomique et les applications médicinales, a depuis la nuit des temps cherché à le connaître et à le cultiver.
 
C’est en France, au XVII ème siècle, que Jean-Baptiste de La Quintinie réussit à en produire pour la table du roi Louis XIV. Il s’agit alors d’une culture effectué en plein air, aux périodes favorables.
 
En effet, La Quintinie fut un agronome et un jardinier français, dont la renommée s’étendit aux grands du royaume et au-delà même de ses frontières.
 
En 1677, ce dernier fut nommé par Louis XIV, Directeur des jardins fruitiers et potagers de toutes les demeures royales et créa, quelques années plus tard, l’admirable verger de Versailles.
 
Au service du Roi, il ne cessa d’améliorer les productions de ses jardins et potagers et devant tant de services rendus, il fut anobli en 1687 par Louis XIV. A sa mort, ce dernier confiera à sa veuve « Madame, nous avons fait une grande perte que nous ne pourrons jamais réparer ».
 
C’est ainsi que La Quintinie fut un précurseur de nombreuses cultures et contribua à développer l’intérêt pour la culture et la consommation des champignons en France.

Le Choix du Roi ...


Tous ces éléments ont très certainement motivé le choix du nom de ce lieudit sur lequel nous récoltons aujourd’hui : La Quintinie. Cette terre de grande qualité a, du plus loin que notre mémoire se souvienne, été extrêmement favorable à la culture et surtout à la pousse de champignons sauvages de toutes sortes, dont la Truffe du Périgord.
 
C’est pourquoi, nous avons décidé de rester à l’écoute de la nature et des traditions, en cultivant la Truffe du Périgord sur ces terres propices, que Jean-Baptiste de La Quintinie aurait su mettre en valeur et faire reconnaître comme un site exceptionnel.
Jean-Baptiste
DE LA QUINTINIE
Jean-Baptiste DE LA QUINTINIE